Retour à l'album
Ses riffs et mes mots (2014)

Seuls, perdus sur une page blanche, les mots semblaient comme inanimés.
Rien de bon, le sombre dimanche d'un musicien vidé.

Guitare en mains, faut se rendre à l'évidence
Plus rien à composer, pas une note à chanter.

Alors j'ai rallumé mon PC. Un vieux forum presque oublié.
En Arizona je l'ai trouvée, musicienne inspirée.

Derrière l'écran, bien plus qu'une évidence,
De l'or à écouter, comme j'en avais rêvé.

Sa musique a croisé ma route, ses guitares m'ont comme envoûté.
J'ai effacé mes derniers doutes; fallait lui demander...

Depuis lors, lancés dans la danse, ses riffs et mes mots se sont mélangés,
Se foutant des distances qui nous tiennent éloignés.

Bien trop loin; autre continent; on s'est jamais rencontrés.
Des nouvelles de temps en temps, juste des goûts partagés.
D'autres airs, quelques mélodies qu'on s'amuse à faire tourner,
Rien de sérieux, ni d'ambitieux, simple plaisir de jouer.

Depuis lors, lancés dans la danse, ses riffs et mes mots se sont mélangés,
Se foutant des distances qui nous tiennent éloignés.

Un jour, peut-être, pourra-t-on se rencontrer,
Et passer du temps à écrire, à composer,
Des airs, des mélodies qu'on s'amuserait à faire tourner,
Nulle autre envie que le plaisir de jouer,

Pour qu'enfin, lancés dans la danse, ses riffs et mes mots s'étant mélangés
On oublie les distances qui nous éloignaient.

Pour qu'enfin, lancés dans la danse, ses riffs et mes mots s'étant mélangés
On oublie les distances qui nous éloignaient.