Retour à l'album
Les Rames Du Destin (2015)

Madame, Monsieur Bonjour.
La compagnie Fanou Ykar vous souhaite la bienvenue à bord de ses trains,
ainsi qu'un excellent voyage au fil de vos destins...

Prendre place au siège que t'as choisi?
Impossible, t'es là où l'on t'a mis,
C'est le hasard qui désigne l'endroit
Et à côté de qui tu partiras.

Faut t'en remettre aux rames du Destin,
Dans ses mystères, tu ne maîtrises rien.

Le train s'ébranle et tu es pris au piège.
Ballotté, secoué dans le manège,
Au gré des grandes courbes de la vie
Celles que pour toi les rails auront décrites.

Faut t'en remettre aux rames du Destin,
Dans ses mystères, tu ne maîtrises rien.

De plaine en vallons tu chemines, à t'émerveiller.
Ta vie frôle des précipices où tu pourrais sombrer.
Le paysage est là qui danse pour te captiver.
Aveuglé, dans l'ignorance de ce qui doit arriver.

Madame, Monsieur,
Notre voyage touchera prochainement à sa fin
Mais quoi qu'il advienne, ce sont nos trains qui tracent vos lendemains.

Passent les heures comme autant d'années,
Le train d'enfer t'emmène où ça lui plaît.
Tu croyais pouvoir choisir ton existence?
Mais ton trajet c'est de suivre la danse

Faut t'en remettre aux rames du Destin,
Dans ses mystères, tu ne maîtrises rien.

La nuit s'empare des certitudes éclairant ton esprit.
Le froid dévore tous les espoirs qui réchauffaient ta vie
Elle s'éteint dans ce tunnel auquel on t'a conduit
D'où nul n'échappe ni ne revient; c'est là que tout finit.