Retour à l'album
Au Bout De La Route (2008)

Cinq cents bornes au compteur de ta caisse, (en vitesse)
Plus de huit mille au retour des US.
Tu connais mon adresse.

T'es en famille à deux pas de chez moi, (à deux pas)
Alors je prie pour qu'enfin on se voit,
Mais cette fois, et comme à chaque fois…

Tu ne t'écartes pas de ta route,
Tu me laisses seul, seul avec mes doutes.

A mon clavier ou l'autre bout du fil, (trop fébrile)
J'attends un mot, et toi tu me refiles
Ces excuses débiles…

Trop de boulot, t'as vraiment pas le temps, (pas le temps)
Une copine, un ami qui t'attend,
Quand on veut, on choisit l'important.

Mais tu t'écartes de ma route,
Et entre nous tu installes le doute.

Tu vois…

T'as beau tout faire, te mentir à toi-même,
Et te cacher derrière mille problèmes,
T'es empêtré dans tes propres dilemmes
La confusion, c'est tout ce que tu sèmes.

Trop souvent, malheureux, j'ai rêvé (malheureux)
Que mes gamins me téléphoneraient
J'suis pas loin, j'peux passer?

Une visite, un baiser, un sourire, (un sourire)
Qu'au final j'ai jamais vu venir,
Au lieu d'ça, tu persistes à me fuir.

Tu as choisi une autre route,
Et foulé au pied mes derniers doutes.

Puisque c'est ça, vis ta propre histoire, (ton histoire)
Regarde ailleurs, ici y'a rien à voir,
Si ce n'est le reflet du miroir