Un Père Passe Et Manque

La vie, semblable aux jeux de l'amour et du hasard.

Parallèle surprenant, et inquiétant, dans ces situations où les enfants s'imaginent que l'on peut flamber, et prendre tous les risques de la trahison sans que cela porte à conséquence, puisqu'il doit toujours être possible "de se refaire", aux yeux d'un parent.

Sauf qu'en l'occurrence, il est question de sentiments, d'investissement personnel, de ciment entre des êtres qui sont pour les uns les fruits des autres, et pour les autres le prolongement d'eux-mêmes.

Cette forme d'interdépendance suppose d'observer certaines règles, à commencer par celles du respect mutuel, mais aussi de la confiance, de la droiture, et de la franchise.

Alors un jour, à force de voir battus en brèche ces piliers de l'unité familiale, saccagé cet amour qui devrait accompagner les relations parent-enfants, s'impose la nécessité de couper les liens, définitivement. Une amputation propre à éviter que la gangrène ne ronge plus que les espoirs déçus.

Pour autant, pas de subjectivité. Rien qui ne puisse toucher au "vague sentiment que…", ni aux impressions, ni à un simple ressenti. Non! Du factuel! Rien que des faits! Les faits sont têtus. Les faits ont toujours raison, et lorsqu'ils donnent tort à quelqu'un, ils sont aussi incontestables qu'inébranlables.

Cet album retrace mon expérience personnelle, en sept tableaux musicaux puisant leur inspiration dans les véritables anecdotes de douze années de douleur. Le premier est celui du constat d'une cruelle réalité; s'ensuivent cinq épisodes vécus qu'il fallait relater, au terme desquels la terrible conclusion s'impose d'elle-même, sous la forme d'un ultime morceau. Sept chansons pour tourner définitivement la page de cette paternité foulée aux pieds, en faire le deuil.